Chargement en cours…
  • Surentraînement, fréquence cardiaque : suivi des effets de l’entraînement en course à pied

    La réussite d’un programme d’entraînement dépend en partie d’une bonne alchimie entre les charges de travail et la récupération qui y sera associée. Ceci, de manière à obtenir la meilleure réponse possible à l’entraînement.

  • Entraînement et altitude : quand les runners atteignent les sommets

     En 1968, les Jeux olympiques de Mexico sont les premiers à se réaliser en altitude (2200m), et révèlent les coureurs kenyans. Interpellés par leurs résultats, les chercheurs découvrent que l’exposition à l’altitude peut améliorer les performances sportives en plaines.

  • Economie de course : un facteur clé de la performance

    Vous cherchez à être plus performant lors de vos courses ?  L’une des solutions peut-être d’améliorer votre foulée. Sachez que naturellement, pour une vitesse de course donnée, nous choisissons tous une fréquence de foulée qui optimise notre rendement énergétique. Autrement dit, nous optons naturellement pour une foulée la plus énergétiquement optimale, celle à laquelle nous sommes le plus efficace.

    Ainsi, il est préférable de s’intéresser non pas à l’optimisation de ce rendement énergétique mais plutôt à la diminution du coût énergétique. Mais comment faire ?

  • Soigner ses ischios jambiers pour gagner en vitesse et éviter les blessures

    En course à pied, ces muscles sont fortement sollicités lors des descentes. Il convient donc d’y apporter une attention particulière lors de vos entraînements. Un travail spécifique des ischios jambiers permettra d’augmenter votre puissance musculaire, diminuer le risque de blessure et peaufiner votre technique de course.

  • Course à pied et anxiété de la performance

    Prenez deux séances de course. L’une durant laquelle vous étiez certain(e) de pouvoir accomplir ce que vous faisiez. L’autre durant laquelle l’angoisse de ne pas y arriver vous a assailli(e). Vous y êtes ? La dernière … c’est l’expérience de l’anxiété de performance.

  • Technique de course : les 8 erreurs à éviter

    Une multitude de paramètres inhérents à l’entraînement peuvent  provoquer la survenue d’une blessure. Cependant, la course à pied n’est pas uniquement une question d’adaptation à un stimulus physiologique, mais aussi biomécanique. C’est pourquoi une meilleure maîtrise de la cinématique de course permet de réduire les blessures.

  • La musculation au service du coureur à pied

    Des scientifiques ont démontré que chez le coureur à pied, la principale amélioration provoquée par l’entraînement en musculation serait une amélioration de l’économie de course.

    L’économie de course correspond à la consommation d’oxygène par unité de distance. C’est un peu comme la consommation d’essence de votre voiture. Ainsi, un coureur qui améliore son économie de course utilisera moins d’énergie pour courir à une vitesse donnée.

    Dans ce cadre, Running Care à décrypté pour vous les explications physiologiques et la mise en pratique de la musculation pour le coureur à pied.

  • Hydratation : les indispensables pour vos runs estivaux

    Bientôt l’été! Bientôt les sorties running ensoleillées ? Mais avec le retour des températures estivales, la pratique sportive n’est malheureusement pas toujours une partie de plaisir ! Vous vous sentez fatigué, vos performances ne sont plus au rendez-vous? Peut-être est-ce lié à une mauvaise hydratation. Grâce à cet article, vous saurez tout de l’hydratation et vos courses en été ne tomberont plus à l’eau.

  • Les vêtements de compression sont-ils utiles ?

    Les vêtements de compression ont pris un place importante dans le monde sportif, que ce soit pour leur confort, leur attrait esthétique ou leur fonction psycho-physiologique. Ils sont censés améliorer la performance, réduire le risque de blessure et favoriser la récupération. Cependant, qu’en est -il réellement ?

  • Quand courir rime avec plaisir

    Courir c’est ressentir du plaisir, de la joie, de la satisfaction ou de la fierté lorsque l’on est capable d’atteindre des objectifs que l’on pensait inatteignables. Mais courir est également synonyme d’efforts physiques, d’inconfort voire même de douleur ou d’épuisement. Lorsque l’on vit ce genre de sensations négatives, comment faire pour ne pas se démotiver ?