Mandise5 : mes conseils pour associer sport et vie à 100km/h

Sportive, entrepreneuse, Amandine ou Mandise5 pour les intimes sur Instagram, a une vie à 100km à l’heure. Cette Lilloise, fondadrice de Racepack.com est spécialisée dans le Consulting en Marketing Digital et d’Influence dans le domaine du sport. Comme elle aime le rappeler, elle « ne vit que pour le sport » ! et prépare d’ailleurs un Half Ironman. Elle nous dévoile aujourd’hui ses secrets pour garder la forme et la motivation au quotidien.

Comment pourrais-tu décrire la sportive que tu es ?

La course à pied est moi c’est une histoire d’amour qui a débuté il y a très longtemps, avec ses hauts et ses bas. Je me suis sérieusement remise à la course à pieds en 2012, et depuis… Elle ne m’a plus jamais quitté… Ou  peut-être que c’est moi qui ne la quitte plus en fait… Pour moi, le sport, c’est une passion ! Je n’ai jamais fait de sport par contrainte, mais toujours avec plaisir ! J’ai  une relation très saine au sport : je le pratique régulière parce que j’en ai besoin pour mon équilibre ! 

En plus du plaisir, le sport est également mon meilleur moyen pour dépasser mes limites, pour me challenger,  pour me faire aller sur des sentiers que je n’aurais jamais imaginé parcourir un jour. J’adore me lancer des défis, j’adore la période de la préparation qui demande de la discipline, et en même temps qui nous offre l’opportunité de nous voir progresser.

Entre le sport et tes projets pro’, comment fais-tu pour gérer ton stress ?

Haha, je suis une hyperactive, j’ai le cerveau qui bouillonne à 100km/h 24h/24 7j/7, alors j’avoue que parfois je suis essoufflée… Pour tenir le coup, je m’impose des moments de pause : 

– Ma séance de sport quotidienne, même juste aller m’aérer 30 minutes, je tente de m’y tenir, même quand je n’ai pas le temps (bon avec le couvre-feu, c’est encore plus la course…).

– Une bonne hygiène alimentaire : en mangeant le plus sainement possible de manière régulière, je sais que je fais du bien à mon corps et qu’il me le rend bien, psychologiquement.  

– Je coupe tout écran bleu à partir de 22h30-23h maximum, pour me plonger dans un livre et m’endormir avant  minuit.  

– Le matin, j’ai une petite routine qui consiste à prendre du temps pour moi : boire un grand verre d’eau, m’étirer comme un chat, ne pas allumer mon téléphone et mon ordinateur avant 8h, prendre un bon petit déjeuner, lire un livre de développement personnel, prendre un grand bol d’air frais sur ma terrasse… 

Pourrais-tu nous présenter Racepack ?

J’ai lancé Racepack en 2017, à la suite d’une de mes expériences personnelles : lorsque j’ai participé à mon premier marathon – le marathon de Paris en 2017 – je me suis retrouvée avec un équipement non adapté qui m’a valu quelques maux pendant et à la suite de la course, tout simplement parce que j’étais débutante et pas assez  informée… 

Il n’existait pas de plateforme communautaire de qualité référençant les avis sportifs selon le sport ou la pratique de chacun, alors… Racepack.com est né ! L’objectif de ce site Internet est de permettre aux sportifs de donner leur avis sur les équipements qu’ils utilisent au quotidien ou qu’ils ont déjà eu l’occasion de tester, afin d’aider les  autres sportifs qui leur ressemblent au moment de l’achat. Un site d’avis spécialisés dans le sport tout  simplement ! ☺ 

Quels conseils donnerais-tu aux débutants qui veulent se lancer dans le running ?

Il y a tant de conseils que l’on pourrait donner aux débutants, alors je vais en donner 5, qui sont selon moi les plus importants à garder en tête : 

1 – Ne vous comparez pas aux autres ! A l’ère d’Instagram et de la multiplication des espaces pour partager sa  passion du sport, ses expériences, ses résultats, ses objectifs, sa motivation, c’est autant de moyens 2.0 de se comparer aux autres et parfois, de se rabaisser ou de se démotiver… Or, soyons clairs : nous sommes tous inégaux face à l’activité physique ! Certains vont sembler en forme, même après plusieurs semaines d’inactivité,  tandis que d’autres auront besoin de beaucoup de séances de sport avant de se muscler ou de retrouver leur souffle. 

2 – Allez y crescendo ! Une erreur que l’on commet souvent lorsque l’on débute le running (ou même en cas de  reprise après une blessure), c’est que l’on en fait trop, trop fort, trop vite ! Or, c’est le meilleur moyen pour vous  blesser ou vous démotiver au bout de deux semaines. Il est donc préférable de reprendre une activité physique de manière progressive. Pour ne pas se décourager dès les premières sorties, il peut être intéressant de débuter par quelques minutes de marche rapide ou même d’alterner 5 minutes de course et 5 minutes de marche pendant 20-30 minutes. C’est important pour ne pas perdre la motivation face à la difficulté, mais également pour le bien-être de son corps et des tendons qui n’y sont pas encore habitués. 

3 – Bien s’hydrater ! Outre, une alimentation variée et équilibrée, le premier geste qui peut paraître anodin mais important pour le sportif, est de rester bien hydraté tout au long de la journée. Bien boire, avant, pendant et après l’effort est essentiel lorsque l’on fait du sport. Cela permet de restaurer les pertes hydriques, d’améliorer la récupération, et de limiter l’apparition des crampes, des courbatures et des blessures comme les tendinites. Il faut savoir qu’une perte d’1 % de votre poids en eau induit une baisse de 10 % de vos performances sportives, et induit donc plus de risques de blessures.  

4 – Un sommeil de qualité pour une meilleure récupération ! De même, le manque de sommeil amoindrit les  capacités physiques, c’est pourquoi, il est important de respecter son temps de sommeil. Négliger ses heures de  sommeil pour en faire trop, est contre-productif, car votre corps a besoin d’un temps de récupération pour être au  meilleur de sa forme.  

5 – Combiner d’autres sports à la course à pied ! Depuis ma première fracture de fatigue en 2015, j’ai compris  que même si j’adore courir, il n’est pas bon de ne faire que courir. Aussi bien pour le corps que pour les performances ! S’il ne devait y en avoir qu’un à garder, ce serait sans aucun doute le renforcement musculaire ! Les exercices comme le gainage, les fentes ou les squats permettent de travailler l’ensemble de votre corps et de  le rendre plus fort. En vous renforçant de façon hebdomadaire, vous gagnez en endurance, en explosivité et en  résistance. J’en ai même créé un programme « Ready To Run : le renforcement musculaire pour les runners », dédié à ce sujet.

Si on te dit « bonne hygiène de vie », tu dis… ?

Pour moi, une bonne hygiène de vie c’est un équilibre le centre des 4 points suivants : 

Une alimentation équilibrée et assez conséquente ! Quand on fait de la course à pied de manière régulière, il faut faire attention à avoir ce qu’il faut dans l’assiette, et en quantité suffisante ! Se sous-alimenter alors qu’on court régulièrement est le meilleur moyen pour se blesser.  

Un bon rythme de sommeil : se coucher avant minuit, sans écran (et sans téléphone !) et tenter de respecter un  quota de 7h minimum. 

Une bonne hydratation : on ne se sent jamais aussi bientôt dans son corps et dans sa tête que lorsque l’on veille à boire ses 1,5 L d’eau par jour minimum ! 

Équilibre perso/pro/entraînement : il faut savoir s’organiser sur le plan professionnel et sportif pour réussir à  s’octroyer de vrais moments de pause seul, en famille ou avec ses amis. Le sport ne doit jamais entraver la vie sociale, autrement, le rapport avec le sport n’est plus sain selon moi.  

Quelles sont selon toi les bases d’une alimentation adaptée pour les runners ?

L’alimentation, un sujet aussi vaste que le running et extrêmement lié à nos performances. L’alimentation, c’est le  carburant du coureur. Mais pas seulement. Elle peut être un allié à condition de veiller à manger varié et  équilibré. Cela nous permet d’avoir de l’énergie, de faciliter l’effort à venir ou de mieux récupérer. 

Alors oui, pour moi il faut faire ultra attention à avoir une alimentation adaptée à sa pratique. Pour moi, ça  signifie : 

Ne sautez aucun repas : petit-déjeuner, déjeuner, collation et diner.  

Avoir des assiettes équilibrées et complètes contenant des légumes, des féculents (même le soir !) et des  protéines (animales ou végétales en fonction de son régime alimentaire).  

Mangez des fruits et légumes de saison, tous les jours, pour faire le plein de vitamines et autres bons  nutriments.  

Ne pas zapper les lipides, à savoir le bon gras ! Pour cela, je mise sur les huiles végétales, les oléagineux, les  poissons gras ou encore l’avocat. 

En bref, il est important d’avoir une alimentation équilibrée et variée, encore plus en tant que sportif ! Manger de  tout nous maintient en bonne santé et nous permet d’optimiser nos capacités physiologiques de coureur. 

Ma recette phare : le bowlcake façon gâteau sport avant une grosse course ! C’est mon meilleur carburant ☺ 

Quelle est ta routine pour bien récupérer après une journée chargée ?

Après une journée chargée ou un gros entraînement, j’ai plusieurs petits gestes de routine :

– Je prends un bain chaud dans lequel je mets quelques gouttes d’huile essentielle à l’arnica. 

– Je finis mon bain en me rinçant à l’eau bien froide et en terminant par un long jet d’eau froide sur les jambes.

– Je masse les zones sensibles et/ou sujettes à la fatigue musculaire avec une crème à base d’arnica.

– Je m’hydrate comme il faut et je vais me coucher assez tôt pour un sommeil réparateur qui va me permettre  d’encore mieux récupérer.  

Pourquoi as-tu accepté d’être ambassadrice des #42 Healthy Running Days ?

Je connais et utilise Running Care depuis des années ! J’aime le principe de mettre la santé au cœur de la pratique sportive, et je trouve que malheureusement ce n’est pas assez souvent le cas, et que beaucoup de  sportifs – et plus particulièrement de coureurs – ne font pas assez souvent attention à leur santé ! Ou plutôt, trop souvent la performance sportive prend le dessus sur la santé, alors que ça ne devrait jamais être le cas ! Du moins, c’est ma vision des choses et c’est avec plaisir que je souhaite montrer cet aspect du sport à ma  communauté afin de lui permettre de pratiquer son sport dans les meilleures conditions possibles.  

Enfin, le challenge arrive à un bon moment : toujours pas de courses, 3ème confinement pour beaucoup de  départements français… On en a tous marre, on a plus la motivation, ça commence à devenir dure moralement… En  tant que sportif, on a besoin d’avoir des objectifs pour maintenir le cap !

 

Télécharger l’application