Pluie, orage, comment courir par mauvais temps ?

Vous êtes nombreux à scruter le ciel avant le confirmer votre séance d’entraînement. Courir par mauvais temps et prendre plaisir, c’est pourtant possible. 

S’adapter aux circonstances et à la pluie

 Pour cela, il est nécessaire de s’adapter aux circonstances. Votre tenue doit être choisie en fonction de la durée d’entraînement et des précipitations météorologiques.

  • Portez une casquette afin de ne pas être aveuglé par la pluie.
  • Équipez-vous d’un coupe-vent imperméable et respirant.
  • Protégez les zones de frottements de manière plus méticuleuse qu’à l’ordinaire. L’eau alourdit les vêtements et ceux-ci deviennent en conséquence source d’irritations.
  • Protégez vos effets personnels (téléphone portable, carte de crédit, argent) à l’aide d’une poche étanche.

Courir sous la pluie : j’y vais ou pas ?

La pluie vous incommode ? N’oubliez pas que vous ne pourrez choisir les conditions météo de votre prochaine course. Autant donc, vous habituer à courir sous la pluie.  

Courir sous un orage

Si la pluie du début séance se transforme en orage, le plus sage est de trouver un abri. N’hésitez pas à appeler vos proches sur leur portable pour qu’ils viennent vous chercher (dans le cas où vous courez avec un téléphone portable). Si cela est impossible, ne paniquez pas. Restez éloigné des arbres et recroquevillez-vous afin de vous faire aussi petit que possible : la foudre, en effet, frappe toujours les points hauts.

Fin de séance sous la pluie

Une fois à l’abri, déshabillez-vous aussi vite que possible. Séchez-vous et prenez soin de vos pieds et de vos chaussures.

La pluie ramollie votre épiderme. Ainsi, vérifiez que vous ne présentez aucune ampoule ou petite plaie.

Ôtez la semelle de propreté de votre chaussure pour la faire sécher séparément. En effet, hormis l’installation d’odeurs désagréables que peut induire le séchage de votre chaussure. Votre chausson peut se déformer. N’hésitez pas à remplir votre chaussure de papier journal afin de supprimer l’humidité et de maintenir la forme de votre chaussure.

 

Un article rédigé par :

Guillaume Boitel – Docteur en Physiologie, Biomécanique & Sciences du Sport 

 

Télécharger l’application