Running : quand on fait rimer sport connecté et santé

Les objets connectés sont en train de s’imposer comme des solutions incontournables d’accompagnement personnalisé pour les sportifs. Des technologies qui permettent d’évaluer et d’analyser les performances, mais aussi de suivre l’état de forme et de santé de chacun pour offrir aux sportifs une expérience individualisée. Une nouvelle approche du sport connecté particulièrement adaptée pour les adeptes de course à pied.

Des objets connectés pour booster la performance des coureurs 

Le running connecté, un marché en forte croissance

Né en 2006 avec le capteur Nike+ ipod, le premier tracker d’activité physique intégré à la semelle d’une chaussure, le sport connecté n’a cessé de se développer depuis. De plus en plus de sportifs ont notamment recours aux objets connectés pour améliorer leurs performances pendant les courses.

Selon une étude de l’IDATE (Institut de l’audiovisuel et des télécommunications en Europe), on comptait 75 millions d’objets connectés de running en service dans le monde en 2017, contre 528 millions prévus en 2021. Le marché français du running est évalué à 1 milliard d’euros par an, pour 9 millions d’adeptes de la course à pied dans l’hexagone.

Cette forte croissance pousse les équipementiers et les professionnels du secteur à innover sans cesse en proposant des solutions digitales adaptées. Celles-ci servent notamment à évaluer et analyser les statistiques des clients (polar, gamin…), mais aussi à suivre leur état de forme et de santé.

Les bracelets et montres connectés : atouts du running connecté

Les trackers et bracelets connectés sont devenus des outils courants pour les runners qui apprécient les différentes données recueillies, que ce soit les distances parcourues, le rythme cardiaque, ou les calories brulées. Des indicateurs utiles pour monitorer l’efficacité de l’exercice physique et aider à se fixer des objectifs.

A chaque profil de coureur son produit en fonction de ses besoins et de ses objectifs. Les coureurs occasionnels peuvent se satisfaire des données recueillies et analysées par des bracelets connectés, comme le suivi GPS du parcours (distances parcourues), le nombre de pas effectués ou le nombre de calories brulées. De plus les bracelets connectés offrent en général une meilleure autonomie et sont moins encombrants.

Pour les coureurs plus exigeants, il est en revanche possible de se tourner vers des montres intelligentes qui possèdent des indicateurs supplémentaires comme des capteurs de rythme cardiaque, des GPS intégrés ou des capteurs donnant des informations sur la vitesse de course. Des montres intelligentes tellement performantes que la majorité des athlètes de haut-niveau s’en sont désormais dotés pour effectuer un suivi en temps réel de leurs performances.

Au fil du temps, et au-delà des montres et bracelets connectés, de nouveaux produits ont également été développés pour enrichir l’offre d’objets connectés à destination des coureurs. Il existe désormais des chaussettes et des semelles connectées qui permettent d’étudier les foulées, mais aussi des lunettes connectées et même des cuissards connectés qui donnent aux coureurs des informations sur le travail musculaire de leurs cuisses.

Tous ces objets connectés offrent non seulement de précieux indicateurs pour la pratique du sport, mais ils permettent d’effectuer un suivi en temps réel de la santé globale de ses utilisateurs. Le sport connecté est aussi une démarche de e-santé.

La e-santé au service des runners

Un diagnostic et un suivi en temps réel

Les montres connectées, en raison de la multiplicité des données recueillies, mémorisées et analysées représentent des outils de diagnostic en temps réel et de suivi sur le long-terme de la santé des coureurs pendant et au-delà de leurs séances. La plupart des modèles permettent notamment de suivre le rythme cardiaque de l’utilisateur, mais également de disposer d’un historique à même de détecter la moindre anomalie.

Les potentialités des montres intelligentes en matière de e-santé ne s’arrêtent d’ailleurs pas là. Ces objets connectés peuvent indiquer la saturation en oxygène du sang, la fréquence respiratoire, le niveau de stress et même la qualité du sommeil. Autant d’éléments qui, pris en continu, constituent de solides bases pour un check-up médical et qui, à la différence d’une consultation chez le médecin, donnent une image sur le long-terme des indicateurs de santé du patient pendant l’effort et au repos.

Des utilisateurs informés qui sont acteurs de leur santé

Les potentialités des objets connectés pour la santé sont immenses, mais les différentes données obtenues doivent être bien comprises et bien utilisées par les utilisateurs. Par exemple, si votre fréquence cardiaque au repos est plus élévée que d’habitude, cela signifie que pour une raison ou une autre (fatigue, maladie), vous êtes moins en forme. Il est important de prendre en compte ce type d’informations, notamment dans la pratique sportive.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’historique compilé par les objets connectés revêt une importance capitale. Chacun a son rythme cardiaque propre. On sait par exemple que celui des athlètes de haut-niveau est souvent plus bas que la moyenne (jusqu’à 30 battements par minute dans les contextes les plus extrêmes contre 60-70 pour le commun des mortels). C’est en connaissant son rythme cardiaque habituel que l’on peut détecter une baisse de forme, voire le premier symptôme d’une maladie.

De la même manière, en cas de baisse de l’indicateur SpO2 (saturation en oxygène dans le sang), il est indispensable d’aller consulter un médecin. C’est important à rappeler : les objets connectés sont des formidables outils de e-santé mais ils ne se substituent pas à un avis médical. Ils permettent de suivre son état de forme et d’identifier plus vite et plus efficacement d’éventuels pépins.

Les objets connectés sont de puissants outils de e-santé. Ils peuvent accompagner les coureurs tout au long de leurs séances pour optimiser leurs performances tout en ménageant leur corps, mais aussi les aider à identifier des baisses de forme et à savoir quand contacter un médecin. C’est dans ce cadre, et pour aller plus loin, que Running Care a été créée. L’application, certifiée dispositif médical, permet de bénéficier de conseils de prévention mais aussi d’une fonctionnalité d’auto-diagnostic et de programmes de soin à réaliser en autonomie, permettant un accompagnement santé en temps réel pour les runners,

 

Télécharger l’application