Les huiles essentielles, alliées bien-être du runner

Le running met le corps à rude épreuve, quel que soit le niveau de pratique, qu’il s’agisse d’une activité occasionnelle ou régulière. Permettant de préparer le corps à l’effort et d’aider à récupérer, les huiles essentielles sont des réelles alliées pour les coureurs. Découvrez ici leurs bienfaits.

Qu’est-ce que les huiles essentielles ?

Ce sont des moyens naturels pour accompagner les efforts musculaires, décontracter les muscles, soulager les inflammations et assouplir les articulations. 

Les plantes produisent naturellement des composés volatiles leur permettant de se protéger des maladies et des attaques extérieures. C’est à partir de ces substances actives que l’on produit les huiles essentielles[1].

Chaque huile essentielle est unique, possède son odeur et ses caractéristiques spécifiques.

Elles sont extrêmement anti-infectieuses, antiseptiques, antivirales, antalgiques, cicatrisantes… À chaque huile essentielle ses propriétés !

Ainsi, les huiles essentielles sont parfaites pour les besoins et maux du quotidien des runners.

L’utilisation des huiles essentielles

Les huiles essentielles s’utilisent de plusieurs manières :

  • En diffusion atmosphérique, l’huile essentielle est inhalée ou diffusée dans une pièce (attention toutes les huiles essentielles ne peuvent pas s’utiliser en diffusion car irritantes pour les muqueuses), 
  • Par voie interne, à diluer dans une pastille neutre prévue à cet effet, dans une huile végétale, ou quelques gouttes sur un sucre, sur une cuillère de miel ou sur de la mie de pain, 
  • Par voie cutanée (technique la plus utilisée) à l’aide de massages et/ou bains aromatiques. Cette technique nécessite de diluer l’huile essentielle avec une huile végétale.

Quelle huile essentielle choisir ? 

Chaque huile essentielle a ses caractéristiques spécifiques correspondant à des besoins précis. Il est donc important de savoir à quoi correspond chacune d’entre elles pour maximiser leur efficacité. 

Les anti-inflammatoires :

Chez le sportif, face à la douleur, certaines huiles essentielles constituent une alternative à certains médicaments en luttant contre les inflammations.

  • Le Gaulthérie couchée (Gaultheria procumbens) : grâce à ses actions antalgiques et anti-inflammatoires, elle permet de soulager des douleurs musculaires ou des crampes. Le runner peut l’utiliser, diluée, en massage directement sur la zone concernée.
  • Le Romain officinal (Rosmarinus officinalis L) : ayant des propriétés relaxantes et antalgiques, elle permet de soulager et/ou prévenir les crampes. Elle s’utilise uniquement en application cutanée, 1 à 2 gouttes diluées dans une huile végétale, à appliquer ensuite sur la zone concernée.

Les antalgiques :

Le pouvoir des plantes est important, elles ont notamment des propriétés permettant de soulager efficacement la douleur.

  • L’eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora Hook) : grâce à ses propriétés antalgiques et anti-inflammatoires, elle permet en massage, de soulager les tendinites et les rhumatismes, en dilution dans une huile végétale. 
  • La menthe poivrée (Mentha x piperita) : ayant une propriété antispasmodique et agissant sur l’appareil digestif et respiratoire, elle permet de régler les problèmes de foie ou de dyspepsies. Utilisée par voie orale (2 gouttes diluées), en massage, elle réduit les douleurs. Attention, utilisation uniquement sur une zone peu étendue.

Les décontractantes :

Un massage localisé permet de détendre les zones endolories par vos runs. 

  • Le Genévrier commun (Juniperus communis) : en raison des ses propriétés antispasmodiques, elle s’emploie pour les contractures musculaires, pour des cas de sciatiques ou encore des douleurs articulaires. Elle s’utilise par voie orale diluée dans du miel (2 gouttes) ou par voie cutanée, diluée dans une huile végétale, en massage sur la zone concernée.
  • Le laurier noble (Laurus nobilis) : cette huile essentielle a des propriétés anti-infectieuses, antibactériennes et antifongiques.  Utilisée avant le sport, en application sur les poignets, elle permet de donner confiance en soi, de se détendre et aide à gérer son stress. Elle peut-être utilisée, diluée, par voie orale et voie cutanée.
  • Le Pin sylvestre (Pinus sylvestris) : grâce à ses propriétés antibactériennes, fongicides, antiseptiques et décongestionnantes. Elle est parfaite à utiliser en cas d’asthénie, perte d’énergie ou de tonicité. Elle peut également être utilisée en cas de sciatique, de lumbago, d’arthrite, de crampe et de rhumatisme. Elle s’applique directement sur la zone à traiter, pour tonifier, en dilution avec une huile végétale.

Les anti-infectieuses :

Certaines huiles essentielles détiennent des puissantes molécules pour combattre les infections :

  • Le Palmarosa (Cymbopogon Martini Watson) : en raison de ses propriétés anti-infectieuses, antibactériennes, anti-fongiques, de régénération cellulaire et de cicatrisation. Elle permet de soigner les problèmes de mycoses des pieds, connues pour être régulières chez le coureur. Elle s’utilise par voie cutanée, diluée, directement sur l’infection.
  • Le Tea tree (Malaleuca alternifolia) : ayant des propriétés anti-infectieuses, immunostimulantes, anti-bactériennes, anti-fongiques, antivirale et antiparasitaire. Vous pouvez l’utiliser pour soigner des infections cutanées, en dilution.

Les huiles aux autres vertues :

Les huiles essentielles ont de nombreux bénéfices, à tous les niveaux, pouvant être utilisés pour les besoins quotidiens du coureur :

  • Le Basilic tropical (Ocimum basilicum var basilicum) : grâce à ses propriétés revigorantes, antispasmodiques, antalgiques, anti-inflammatoires et relaxantes, elle s’utilise en cas de crampe ou de tension musculaire. Elle aide également pour la récupération après l’effort en application cutanée par massage, diluée avec une huile végétale. 
  • L’Hélichryse italienne (Hélichrysum italicum) : cette huile essentielle a des propriétés anti-hématome, anti-inflammatoire et est active pour les rhumatismes, les entorses, les arthrites et les contusions. Parfaite en cas de coup ou d’entorse pour faciliter la cicatrisation et améliorer la circulation sanguine. À apposer, diluée, en massages sur la zone concernée.
  • La Lavande officinale (Lavandula officinalis) : en raison de ses propriétés contre les brûlures, cicatrisantes, anti-parasitaires, antalgiques, anti-inflammatoires et de décontractant musculaire. Elle va vous aider dans vos besoins divers comme les brûlures, les ampoules, les coups de soleil. Elle s’applique par voie cutanée, diluée dans une huile végétale.
  • Le Lavandin super (Lavandula burnatii super) : ayant des propriétés antispasmodiques, anti-inflammatoires, relaxantes, calmantes, cicatrisantes et anti-poux. Vous pouvez l’utiliser avant l’effort pour aider à gérer votre stress et/ou détendre vos muscles. À utiliser par voie cutanée, diluée. Après l’effort, elle peut également être utilisé en bain pour détendre les muscles et faciliter la récupération.

Recettes de synergies à réaliser chez vous

Une synergie est un mélange de différentes huiles essentielles et/ou végétales permettant d’agir à différents niveaux, et de profiter des bénéfices de chaque huile essentielle.

Voici deux recettes de synergies qui pourront vous aider avant et après vos courses, à appliquer en massages prolongés sur toute la zone traumatisée [2] : 

Pour préparer les muscles avant l’effort, à appliquer en massage

Mélangez dans l’équivalent d’une cuillère à café d’huile végétale de sésame : 

  • 1 goutte d’huile essentielle d’eucalyptus citronné
  • 1 goutte d’huile essentielle de lavandin super
  • 1 goutte d’huile essentielle d’ylang-ylang
  • 1 goutte d’huile essentielle de cyprès 

Pour la récupération, à appliquer en massage

Mélangez dans 5 gouttes d’huile végétale d’arnica : 

  • 1 goutte d’huile essentielle d’eucalyptus citronnée
  • 1 goutte d’huile essentielle de gaulthérie
  • 1 goutte d’huile essentielle d’hélichryse
  • 1 goutte d’huile essentielle de romarin à camphre 
  • 1 goutte de menthe poivrée

Les précautions d’emploi

Il est important de respecter les doses conseillées pour ne pas vous exposer à des intoxications.

L’emploi des huiles essentielles chez les femmes enceintes, les jeunes mères allaitantes, les bébés et les enfants doit être particulièrement encadré.

Il est nécessaire de se laver correctement les mains après utilisation, de ne pas diffuser en continu, de ne pas les injecter.

Maintenant que vous avez les clés en main pour une bonne utilisation des huiles essentielles, vous n’avez plus qu’à profiter de leurs bienfaits pour des runs réussis !  

Bibliographie : 

[1] Bruno D. (2016). L’aromathérapie chez le sportif : conseil et prise en charge à l’officine. Sciences pharmaceutiques. dumas-01411312. 

Thomas, A. (2016). L’utilisation des huiles essentielles chez le sportif (Doctoral dissertation, Université de Lorraine).

 [2] Festy, D. (2016). Ma bible des huiles essentielles : Le guide de référence de l’aromathérapie dans sa nouvelle édition enrichie pour un bien-être 100% naturel. Leduc. s éditions.

You Run, We Care

Pour plus de conseils running & santé, rendez-vous sur votre application Running Care