Chargement en cours…
  • Pourquoi utiliser un foam roller ?

    L’utilisation du foam-roller ou “rouleau en mousse”, est devenu, la forme de thérapie-manuelle la plus utilisée, dépassant les techniques de massages traditionnelles. Mais Pourquoi utiliser cette thérapie automanuelle à l’aide d’un rouleau de massage ? Running-care vous explique !

  • Les 5 erreurs à ne pas commettre avant d’aller courir

    Running-care vous partage les astuces qui vous permettront de courir de manière plus confortable. Découvrez le top 5 des choses à éviter avant de vous lancer sur une sortie running. Hydratation, nutrition, échauffement… apprenez à bichonner votre corps avant d’aller courir. A vos marques… Prêts ? Partez !

  • Éviter le surentraînement en course à pied

    Physiologiquement, le surentraînement se produit lorsque les muscles ne se rétablissent pas complètement des dommages liés à l’entraînement, et que le système nerveux passe à l’état de stress. Lorsque survient le surentraînement, il est souvent recommandé de se reposer ou de réduire la charge d’entraînement.

  • Mangez-vous assez de fruits et légumes ?

    Les Directives nutritionnelles courantes recommandent pour la plupart des adultes une quantité d’au moins 400 à 500 g de fruits et légumes. Vous pouvez obtenir cette recommandation avec une portion d’épinard, quelques fraises et une pomme pour votre collation. En moyenne, seulement 12% des adultes consomment suffisamment de fruits et 9% assez de légumes.

  • En finir avec les crampes musculaires

    Qui n’a jamais été victime de cette sensation douloureuse ? Cette contraction involontaire des muscles squelettiques (muscles sous notre volonté) qui apparaît pendant l’exercice ou après l’effort. Chez le runner, la crampe est très souvent localisée au niveau des quadriceps (muscles antérieurs de la cuisse), des ischios jambiers (muscles postérieurs de la cuisse) et du triceps sural (mollet).

  • Running et pollution font-ils bon ménage ?

    La chaleur de la période estivale conjuguée aux pics de pollution présents fréquemment dans certaines grandes villes ou régions n’est pas vraiment propice à la pratique d’activité physique intense comme la course à pied. Mais alors comment faire pour courir dans ces conditions ?       La pollution au quotidien Dans un rapport publié en mai 2018, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) alerte sur la pollution atmosphérique. Elle fait…

  • 3 recettes, 1 ingrédient : les flocons d’avoine

    Runners, vous souhaitez connaître le secret pour être en forme olympique ?    Différents facteurs entrent ici en jeu : le sommeil, l’activité physique, les étirements, la vie sociale, la motivation… Mais il y a une chose sur laquelle il ne faut pas lésiner c’est l’alimentation ! En effet, être bien dans ses baskets peut résider dans la composition et l’équilibre de ses assiettes. Des repas pensés et adaptés à votre mode de…

  • Courir par temps chaud, ce que vous devez savoir

    Quelles sont les précautions à prendre pour courir l’été ?   L’été est enfin là, les températures grimpent et le soleil brille et tape. C’est tentant pour les sportifs d’aller profiter de ce beau temps pour courir et s’aérer. Rien ne vous en empêche ! Il faut seulement prendre quelques précautions et dispositions pour prévenir les risques d’insolation et éviter le fameux « coup de chaleur ».     Le coup de chaleur,…

  • Le sel, l’indispensable de vos sorties longues

    Le sel, ou sodium, est un électrolyte  tout comme le magnésium, le potassium et le calcium. Il peut être utilisé durant la course afin de reconstituer l’apport consommé par votre corps pendant l’exercice.
    Son avantage, c’est qu’il est facile à transporter et à prendre, sous forme de comprimés ou de friandises, pendant une sessions d’endurance (qui dure 90 minutes ou plus).

  • Glucides et marathon : À faire et ne pas faire

    En raison de sa distance, le marathon doit être abordé avec une stratégie différente des  courses plus courtes. Ainsi, le choix du « carburant » avant et pendant la course, impacte fortement votre objectif. En effet, le manque de “carburant” entraînera l’inévitable difficulté du 30ème kilomètre de course.