Posséder les outils pour rester motivé et diminuer la probabilité de se blesser (3/3)

 

Petit rappel :

N’oubliez pas de lire les précédents articles afin de bien vous familiariser
avec votre propre motivation.

 

 

S’exercer régulièrement est un comportement de santé qui demande du temps, de l’investissement et des ressources physiques et psychologiques. Avoir des lignes directrices de pratique est alors essentiel pour garder une motivation intacte mais également pour préserver son corps de la survenue de blessures. 

 

De cette manière, avant votre séance :

  • Notez les raisons pour lesquelles vous décidez de courir.

Vos motivations détermineront vos objectifs de séance et donc votre motivation à les atteindre ou non. Savoir ce que vous souhaitez avant vous permettra de tout faire pour
atteindre vos objectifs pendant et ainsi resté motivé(e)

 

Lors de votre séance :

  • Parmi les séances qui vous mettent à l’épreuve, réalisez des séances qui vous permettent de parfaire ce que vous savez déjà faire.

Cette technique vous permettra de perfectionner certaines de vos compétences, d’avoir des séances plus plaisantes car vous saurez mieux les maîtriser et de prendre conscience que vous
savez toujours courir, même si les séances précédentes étaient difficiles.

  • Notez également ce que votre corps vous dit.

Prenez conscience des difficultés, de l’inconfort et des douleurs qui peuvent survenir durant l’entraînement car être conscient de ses sensations lors de la course permet de mieux se connaître et d’optimiser l’effort. Vous serez ainsi à même de mieux vivre la séance et de rester
motivé(e) en évitant un maximum de vous blesser.

  • Acceptez tout ce que vous vivez. Les bonnes comme les mauvaises choses.

C’est en vous acceptant et en vous comprenant que vous serez capable de vous entraîner pour vous et en fonction de vous. Vos objectifs seront vos objectifs, vos séances seront vos séances et votre chemin pour y parvenir sera uniquement le vôtre. De cette manière, seul comptera ce que vous vous souhaitez et vous vous comparerez uniquement à vous-même et non pas aux autres pour une motivation préservée.

 

Après votre séance :

  • Notez comment vous vous sentez et prenez conscience de votre envie de recommencer.

Votre volonté de (re)courir sera fonction de ce que vous avez vécu durant votre séance mais également de l’interprétation que vous en fait.

  • Reposez-vous et ne poussez pas votre corps trop loin.

L’une des raisons principales de la survenue des blessures, et de la perte de motivation, est l’absence de repos et la présence d’une fatigue mentale et physique. L’adage « tout vient à point à qui sait attendre » vous aidera à être patient et à accepter le temps que
vous demande votre corps pour récupérer. Vous en faites suffisamment et vous reposer ne signifie que mieux vous préparer pour la suite.

 

Après plusieurs séances :

  •  Ne décidez pas de changer trop rapidement la difficulté de votre programme d’entraînement.

En effet, bien que vos intentions soient bonnes (vous perfectionner plus vite, ressentir plus de plaisir, rester motivé(e)), un changement trop important ou une augmentation trop rapide de la difficulté demandera à votre organisme de faire appel à de nombreuses ressources. Si votre corps ne les possède pas, votre entraînement se traduira par une augmentation des douleurs et de la probabilité de vous blesser.

 

Afin de mieux pour préparer à un changement trop rapide, n’hésitez pas à suivre nos programmes de prévention.

 

 

 

 

Un article rédigé par :

Mauraine Carlier – Docteur en Psychologie, Psychologue spécialisée en Neuropsychologie et Psychologie du Sport

 

You Run, We Care

Pour plus de conseils running & santé, rendez-vous sur votre application Running Care

Donnez votre avis